Karaté Kobudo Taichi Club

de Chambéry

Notre Emblème

Ecusson et emblème du butokukai international

Ktokukai2.gif

« Patience is the ballast of the soul »

La patience est le support de l’esprit

Par cette pensée, le maître KIM plaçait la patience en tête des vertus fondamentales, indispensables aux pratiquants d’arts martiaux.

Le kanji « patience » s’est donc tout naturellement imposé lorsque notre école, le Butokukai international, fondé par le maître KIM en 1959, et rebaptisée « KOKUSAI BUTOKUKAI » en 2005, a choisi d’adopter un nouveau logo, plus représentatif des valeurs qu’elle met en exergue.

La langue française (ou anglaise), réduit au seul mot « patience », la signification d’un kanji infiniment plus riche en sens : patience, persévérance, humilité, maîtrise de soi, lâcher prise…sont quelques unes des notions qu’il renferme.

La partie supérieure signifie « la lame du couteau (épée) qui peut faire couler le sang ». La partie inférieure signifie « le cœur ». L’association des deux peut se traduire par « être en paix et ouvrir son cœur » ou encore « déposer les armes et devenir Bouddha »…

Le miroir sacré du Japon, les rayons et la couleur jaune du soleil, rappellent que O’ Sensei KIM 10e dan, Hanshi, fut l’un des plus grands maîtres qu’ait jamais compté le Daï Nippon Butokukai.

C’est lui-même qui dessina ce kanji à l’origine. Les 54 rayons représentent la moitié de 108, qui est le nombre de vices ou défauts dans le monde bouddhiste. O'Sensei Richard KIM était un adepte de la philosophie bouddhiste, et un pratiquant de la prière bouddhiste de Shingon. Traditionnellement, le nombre de katas était souvent de 54 dans les systèmes d’enseignement du karaté. Comme par exemple dans le kata de Gojushiho, où le nombre 54 est encore appliqué de nos jours avec le style Shorinji Ryu et d’autres styles Okinawa.

Synthèse* compilée par Victor

*reprenant le discours de présentation du Kokusai B. (par Olivier en 2005), discours basé sur les explications de Stephane Peitz, Renshi, Butokukai-Germany